Dépistage organisé du cancer du col de l’utérus : 4 bonnes raisons de conserver votre Anapath

Les nouvelles directives concernant le dépistage organisé du Cancer du Col de L’utérus entraîne un changement conséquent : le HPV en première intention pour une catégorie de femmes.

Quelles sont les nouvelles recommandations des HAS pour le dépistage organisé du Cancer du Col de l’uterus ?

APV  = auto-prélèvement vaginal / FCU = frottis cervico-utérins.

Pourquoi conserver votre anapath suite aux nouvelles recommandations ?

  • Eviter un deuxième prélèvement en cas de HPV+ selon le type de flacon/tube de prélèvement utilisé
  • Eviter la création de 2 flux différents selon l’âge des femmes testées (25-30 ans versus 30-65 ans)
  • Eviter le décalage du rendu de résultat inquiétant pour la patiente en cas de HPV+
  • Conserver une relation forte et personnalisée entre médecin au delà du seul dépistage

Par ailleurs, il est important de rappeler qu’au delà du dépistage du cancer du col, la cytologie gynécologique permet :

  • de dépister les actinomycoses, cause de stérilité chez la femme
  • de détecter la présence de parasites
  • de mettre en évidence une pathologie de l’endomètre lorsque des cellules endométriales anormales sont visibles sur le frottis du col

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.